le vent des peupliers
nuit, un mur, deux hommes
péricoloso
bats l'enfance
lettres croisées
insoumise Camille Claudel
Jésus de Marseille
le voyageur sans bagage

39ème festival Gaby Laboucarie : du 21 Mai au 24 Mai 2020: 

L'annulation de notre 39ème festival est actée, alors au moins pour rêver, quelques mots sur les spectacles....

Jeudi 21 mai 2019 à 16h30: "le vent des peupliers" de Gérald Sibleyras par le théâtre de Ronde (Sorgues 84)

trois retraités passent leurs journées sur la terrasse de la maison de retraite:Fernand qui s'évanouit sans prévenir, René qui n'a "plus qu'une jambe et demie" et Gustave, l'acariâtre. Intrigués par le vent qui balance les peupliers sur la colline, ils décident d'y partir en expédition... Avec leur qualité de jeu, les 3 comédiens nous prennent par la main et nous emmènent avec rires, plaisir et même une certaine poésie, jusqu'au bout de cette réjouissante comédie (durée 1h30)

Jeudi 21 mai 2020 à 21h: "Nuit, un mur, deux hommes" de Daniel Keene par le Poil de la Bête (Estoublon 04)

Syd et Moe, deux hommes, des naufragés de la société vivent en "concubinage" fait de disputes, de joie et de douleurs. Entre émoi et coups de gueule, ils distillent un humour noir où se mêlent angoisse et peur du quotidien. L'espoir qui leur reste, semble aussi troué que leurs pauvres frusques... mais ils continuent de vivre. L'écriture ciselée de ce texte fort, le jeu sobre et poignant des 2 comédiens, nous font vivre un voyage émouvant, et parfois drôle, jusqu'au bout de l'humanité (durée: 1h)

Vendredi 22 mai 2020 à 16h30: "Pericoloso" de Gérard Levoyer par la Comedia del Ablys (Ablis 78)

Annie vient d'emménager sur le même pallier que Pierre. Elle lui laisse son chat en garde lorsqu'elle rend visite à sa mère. Cette nouvelle voisine, un peu trop envahissante, vient troubler Pierre dans sa vie bien réglée. Une drôle d'histoire d'amour pourrait peut-être commencer? En effet, une histoire drôle pleine d'humour, maisaussi faite de blessures et de désirs, portée par deux comédiens touchants de sincérité dans une mise en scène parfaitement orchestrée (durée: 1h10)

Vendredi 22 mai 2020 à 21h: "Bats l'enfance" de Adeline Picault par la Troupalex (la Roche sur Foron 74)

Dans un dialogue au vitriol, la mère, qui aime trop les chaussures aux bouts pointus et la fille, qui voudrait bien enfin vivre sa vie, tentent de se dire l'infinie difficulté de leur relation. Des personnages d'aujourd'hui qui se livrent dans un texte fort où les mots frappent secs. Dans une mise en scène en adéquation avec l'esthétique de la scénographie, et un jeu des 2 comédiennes au plus juste, talent et émotion sont au rendez vous de ce spectacle, qui a déjà reçu de nombreux prix amplement mérités (durée: 1h)

Samedi 23 mai 2020 à 16h30: "lettres croisées" de jean-Paul Alègre par l'Escarbille (St Cannat 13)

A partir d'une galerie d'une quarantaine de personnages pittoresques et de leurs échanges épistolaires, vont s'ajuster, à la manière d'un puzzle les liens entre cette petite communauté et la jeune Ariane hospitalisée ainsi que son formidable grand-père. Dans une mise en scène faite de surprises, de poésie et de transports symphoniques, les 7 comédiens nous entrainent entre rires et larmes, dans cette attachante comédie, à la fois très drôle et bouleversante (durée: 1h15)

Samedi 23 Mai 2020 à 21h: "Insoumise Camille Claudel" de Marie-José Barboyon-Brest par Camilia Compagnie ( St Cassien 38)

Temps suspendu sur la vie de Camille Claudel, cette pièce explore sa farouche volonté de devenir et d'être elle-même, sans compromis, dans une fidélité entière à son génie. La scénographie, l'univers sonore, la vidéo sont en écho avec la modernité de cette artiste. La mise en scène et l'interprétation brillante de la comédienne portent la voix de Camille Claudel qui résonne, au delà de son exil, au travers de ce magnifique spectacle (durée: 1h)

Dimanche 24 Mai 2020 à 14h: "Jésus de Marseille" de Serge Valletti par Epikos Théâtre (La Crau 83)

Serge Valletti réécrit l'histoire de Jésus, façon Canebière: Ici, Jésus nait dans une station service, il croisera un certain Baptiste qui le plongera dans l'Huveaune, avec des amis, il achète un camion-pizza mais voilà que les pizzas soignent et guérissent, ... et les ennuis commencent. Avec un immense talent, le comédien nous cote, au milieu de moult digressions, cette épopée ubuesque, nous faisant arpenter Marseille et ses alentours, pour retrouver Jésus là où on ne l'attendait pas (durée:1h)

Dimanche 24 mai 2020 à 16h 30: "Le voyageur sans bagage" de Jean Anouilh par l'Atelier du Courant d'Air (Marseille 13)

Gaston est amnésique de guerre, un homme sans passé, un voyageur sans bagage. Il est réclamé par plusieurs famille, dont la famille Renaud. A leur côté, l'enfant et l'adolescent qu'il a pu être avec ses faces sombres et ses secrets, refont surface... La finesse de la scénographie et du jeu de lumière vient servir ce beau texte d'Anouilh, dont les 11 comédiens nous font vivre, en y apportant des touches humoristiques, le drame de l'absence de mémoire et la question de l'identité (durée: 1h30) 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

retour sur notre Festival Gaby Laboucarie 2019 :

C'était notre 38ème festival, toujours sur le temps du week end de l'ascension, donc cette année du mercredi 29 mai au samedi 1er juin 2019

Avec la fête du vélo, le "Tous dehors, enfin" de la Passerelle et notre festival (et sans doute doute d'autres animations encore?!), Gap était en effervescence ce week-end de l'Ascension

Public, vous étiez encore plus nombreux que d'habitude: fidèle, curieux, chaleureux. Un grand merci à tous!

Il faut dire que les compagnies nous ont comblés avec leurs spectacles: un vrai bonheur!!!

  • Mercredi 29 Mai à 21h: soirée d'ouverture gratuite: "Le Mariage forcé" de Molière par la cie Plume en ciel (04)

    Sgnanarelle décide à 50 ans passés de se marier avec une jeune femme, mais une question le taraude: sera t-il cocu? Plume en ciel se saisit de cette pièce en un acte de Molière avec liberté et inventivité: le jeu des comédiens, la mise en scène, l'accompagnement musical, les costumes déjantés... Voilà une version haite en couleurs qui nous est proposée. Le plaisir d'un Molière, revisité avec talent, pour commencer notre festival!

  • Jeudi 30 mai à 16h30: "Cassé" de Rémi de Vos par la cie Y sol en scène (83)

    Christine, dépressive depuis son licenciement de chez Prodex, s'inquiète du déclassement de son mari, Frédéric, informaticien chez Sodecom, assigné désormais à sortir les poubelles de l'entreprise, en pleine restructuration... Utilisant certains ressorts du boulevard, c'est toutefois bien une comédie sociale venant interroger notre société du travail que nous proposent les 8 comédiens dans une mise en scène qui nous entraine entre rires, tensions et émotions.

  • Jeudi 30 mai à 21h: "les amis du placard" de Gabor Rassov par la cie Les hors Loges (59)

    Pour parer à l'ennui et profitant d'une vente promotionnelle en grande surface, Jacques et Odile se sont achetés un couple d'amis. Ils les gardent dans un placard et les sortent régulièrement dans l'espoir de passer de bonnes soirées... Une comédie grinçante sur les rapports humains dont les 4 comédiens s'emparent dans une mise en scène efficace et un jeu d'acteurs percutant.

  • Vendredi 31 mai à 16h30: "Sunderland" de Clément Koch par la cie du Théâtre Entre Nous (06)

    Depuis la mort de leur mère, Sally, épaulée par Ruby, son extravagante colocataire, s'occupe de Jill, sa jeune soeur qui souffre de troubles psychologiques. Mais la crise et le chômage sont passés par là et l'argent se fait rare... Dans une ambiance digne d'un film de Ken Loach, cette belle comédie, drôle et touchante, aborde des thèmes très actuels, protée par un jeu des comédiens qui allie avec subtilité, légèreté et gravité.

  • Vendredi 31 mai à 21h: "Rouge vif" de et par la cie du Caillou dans la Chaussure (04)

    Création collective, dans ce spectacle de Théâtre-Clown, nous glissons d'un tableau à l'autre, tel un fil rouge, grâce au jeu des 7 comédiennes, à la mise en scène et à l'utilisation du son et de la lumière, vers des univers familiers et pourtant singuliers. Ce spectacle est destiné aux enfants, bien sûr, mais la poésie des images qui se créent devant nous, s'adresse à tous, grands et petits.

  • Samedi 1er Juin à 16h30: "le Dieu du carnage" de Yasmina Reza par la cie Artif'Aix (13)

    Suite à une altercation entre leurs fils respectifs, deux couples se rencontrent pour régler le conflit à l'amiable. Mais le propos policé des adultes va vite dégénérer... Pièce drôle et féroce, les 4 comédiens et la mise en scène nous emportent irrémédiablement dans cette mécanique du conflit, parfaitement orchestrée par l'écriture au cordeau de Yasmina Reza

  • Samedi 1er Juin à 21h: "Le fil à la patte" de Georges Feydeau par la cie de l'Eventail (83)

    Le fil, c'est Lucette, la chanteuse de café-concert, et la patte, c'est celle de Fernand Bois d'Enghien, son amant. Ils ont bien ensemble mais Fernand doit rompre car il s'apprête à signer son contrat de mariage avec Viviane, jeune et riche héritière... Le Théâtre de l'Eventail s'est ressaisi de ce chef d'oeuvre de Feydeau en y apportant le plus grand soin: décors, costumes, musique, engagement des comédiens dans ces jeux de rebondissements.... Tout est là pour nous faire vivre une jubilatoire fin de festival.

          

Retour sur l'édition 2018

 

 

Programme 2018

·        Mercredi 9 mai 2018 à 21h soirée d’ouverture gratuite « Pourquoi j’ai mangé papa » : comédie préhistorique, création de et par « Le Poil de la Bête » (04)

Spectacle très librement inspiré du roman de Roy Lewis « Pourquoi j’ai mangé papa ». Reprenant l’argument principal du livre, la confrontation du père et du fils autour de l’évolution, c’est cependant une création avec une réécriture bien à elle que la compagnie « Le Poil de la Bête » nous offre. Nous sommes bien à la préhistoire mais les personnages caricaturaux nous ramènent sans cesse à notre société contemporaine, soutenus en cela par les anachronismes et autres trouvailles de la mise en scène. Une réjouissante ouverture de notre festival ! (entrée gratuite ; durée : 1h15)

                                                                                                     

 

·       Jeudi 10 Mai 2018 :  

 

A 16h30 :   « Les rustres » : comédie de Carlo Goldoni par  « L’Atelier du Courant d’Air » (13) 

A Venise, c’est la folie du carnaval ! 3 maris ancrés dans des valeurs patriarcales dépassées, forcent femmes et enfants à vivre enfermés « à la maison ». Mais quand il s’agira de marier la fille d’un rustre avec le fils d’un encore plus rustre, les femmes rebelles et décidées vont prendre le pouvoir avec ingéniosité… 10 comédiens nous entrainent dans cette comédie joyeusement « féministe », écrite en 1760, par le « Molière italien », Carlo Goldoni. (durée : 1h30)                          

                                 

A 21h : « Migraaaants » docu-fiction de Matéi Visniec par « Le Théâtre de la Grimace » (13) 

Dans une succession de courtes scènes, nous suivons les destins croisés de réfugiés avec des passeurs, mais aussi des « vendeuses kitch de barbelés », des profiteurs, ou encore, des journalistes, des politiques, un couple des Balkans…. Dans une mise en scène fluide, 8 comédiens incarnent tour à tour les différents protagonistes. Une pièce forte, écrite en 2016, où l’usage de l’humour noir, parfois cynique, est un véritable contre-pied à l’actualité tragique que nous connaissons aujourd’hui. (A partir de 12 ans ; durée : 1h25)

  

 

 

·       Vendredi 11 Mai 2018 :

 

A 16h30 :   « Hors contrôle » : comédie dramatique de Didier Beaumont par le « Grain de Scène» (06) 

Claire, inspectrice des impôts, engoncée dans son métier, son tailleur et son célibat forcé, vient « contrôler » Alexandre, patron d’une petite entreprise en perdition…. Un texte entre humour et émotion…L’interprétation « au cordeau » des comédiens et l’introduction dans la mise en scène d’un 3ème personnage muet, énigmatique, nous font vivre un intense moment de théâtre (durée : 1h20)                         

                                 

A 21h : « Une semaine... pas plus » : comédie de boulevard de Clément Michel par «La Divine Comédie» (78) 

Paul fait croire à Sophie que son meilleur ami Martin, venant de perdre sa mère, va venir s’installer quelque temps chez eux. Il veut en réalité la quitter pensant que ce ménage à 3 fera exploser leur couple. Martin, pris au piège, accepte. Mais, ce sera une semaine,… pas plus !.... Embrouilles, pièges, quiproquos nous font vivre le plaisir d’une comédie de boulevard, interprétée par 3 comédiens, aussi drôles qu’attachants. (durée : 1h30)

 

 

·       Samedi 12 Mai 2018 :

 

A 16h30 : « Shakespeare or not ? » : comédie, création de et par la « Compagnie Théâtrale IL » (83) 

Cette création de la compagnie « Il » traverse deux comédies de Shakespeare : « Songe d’une nuit d’été » (1595) et « Les joyeuses commères de Windsor » (1597). Les 10 comédiens sont portés par une mise en scène inventive, avec une attention particulière à la scénographie, au son, à la lumière…Avec humour et fantaisie, nous entrons dans le versant comique et féérique de l’univers shakespearien  (durée : 1h20)                                                                    

 

A 21h : « Brindezingues » : comédie de mœurs de Gérard Levoyer par la « Compagnie Accordage » (34)  (à partir de 12 ans) 

Timanman vient de mourir, ses enfants se retrouvent à la ferme pour le partage des biens. Commence alors l’empoignade entre Dom, « pas bien fini de la tête », et ses deux vipères de sœurs…. Une comédie de mœurs, joyeusement incorrecte où la méchanceté la plus crue, voisine avec des moments d’émotions fortes et de scènes truculentes. Une mise en scène efficace portée par l’interprétation remarquable des 3 comédiens (durée : 1h30)

 

------------------------

                                                                                                     

Retour sur l'édition 2017

Organisé par le Comité Départemental du Théâtre Amateur des Hautes Alpes, représentant de la FNCTA (Fédération Nationale des Compagnies de Théâtre Amateur et d’Animation) avec le concours de la mairie de Gap et du Conseil départemental des Hautes-Alpes.

7 pièces vous ont été présentées cette année. 

▪ « Panique au Ministère » (Mercredi 24 mai - 21h - durée : 1h30) de Jean Franco et Guillaume Mélanie par Les Comédiens des 4 Tours (Velaux -13) 

2010, sous la présidence de N. Sarkozy. Gabrielle, chef de cabinet au ministère de l’Education Nationale a une vie bien remplie entre sa charge de travail, sa mère déjantée et sa fille en quête d’indépendance. Devant faire avec son ministre pour le moins lunaire, serré de près par sa femme aussi exigeante que fatigante, il ne manquait que l’arrivée d’Éric, homme à tout faire pour que ce soit vraiment la panique au ministère…Une comédie de boulevard à laquelle la compagnie des Comédiens des 4 tours, a apporté le plus grand soin, décors compris, pour nous offrir, une magistrale ouverture de festival.

 

▪ « Les forains » (Jeudi 25 mai - 16h30 - durée : 1h35) de Stephan Wojtowitcz par la compagnie du Théâtre Entre Nous (Grasse - 06)

 

Par une nuit noire, descendus du train arrêté en rase campagne, deux égarés vont rejoindre le campement d’un trio de forains qui attend la réparation de son camion : une improbable rencontre d’où naîtront des échanges féroces et cocasses entre les « civilisés » du dehors et les « asociaux » du dedans. Fallait pas descendre… ! Que ce soit le texte, la mise en scène ou la conduite des 5 comédiens, tout concourt à nous fait vivre un excellent moment de théâtre.

  

▪ « Une heure et demie de retard » (Jeudi 25 mai - 21h - durée : 1h20) de Gérald Sibleyras et Jean Dell par la compagnie Les Fileurs d’Orties (Flassans sur Issole - 83)

Pierre et Laurence sont invités à dîner, mais au moment de partir, Laurence a besoin de parler. Ça tombe mal, le dîner est important. Mais rien n’y fait, Laurence est bien décidée à dire ce qu’elle a sur le cœur, et 30 ans de vie commune, ça vaut bien une heure et demie de retard… Une comédie au dialogue pétillant, dont les répliques font mouche, mais les comédiens savent aussi nous faire entendre, entre humour et tendresse, une touchante réflexion sur la vie à deux et le temps qui passe 

  

▪ « Rapt » (Vendredi 26 mai - 16h30 - durée : 1h20) d’Ahmed Madani par la compagnie Les Mani Manivel’ (Fréjus - 83) 

Au bout du rouleau, avec seulement un peu d’amour, mais sans travail, sans argent et sans avenir, Simone et Henri ont eu l’idée de kidnapper un vieux voisin célibataire, devenu subitement riche grâce à un jeu télévisé… Cette histoire de paumés jette sur l’exclusion un regard lucide et sévère mais aussi humoristique et généreux. Comédie à la fois drôle et pathétique, ce petit bijou d’humour noir est servi par un trio d’acteurs résolument engagés et talentueux.

 

▪ « Les Liaisons dangereuses » (Vendredi 26 mai - 21h - durée : 1h45 De Christopher Hampton, d’après Choderlos de Laclos, adaptation française de Jean-Claude Brisville, par la compagnie A p’Art Etre (Clamensane - 04)

La marquise de Merteuil et le vicomte de Valmont se jouent de la société pudibonde dans laquelle ils vivent. Ensemble, ils forment un duo pervers entre jeu de séduction et rivalité destructrice. Remarquablement mis en scène et interprété par les 9 comédiens, l’adaptation du roman de Choderlos de Laclos, chef d’œuvre de la littérature française, écrit en 1782, nous entraîne dans les méandres de l’amour, du pouvoir, de la manipulation et du désespoir. 

  

▪ « La vie rêvée de nous » (Samedi 27 mai - 16h30 - durée : 1h) de et par Les Nez Nets et Compagnie (Nîmes - 30) 

Avec son côté plutôt vielle fille, Miss Pétula et son voisin, Jörje, un peu vieux garçon, sont faits pour se rencontrer mais un palier les sépare : Oseront-ils le franchir ? Leur rencontre ne restera-t-elle qu’un rêve ? … Avec une infinie tendresse, le thème de la solitude, du rêve, de la rencontre est abordé tout en finesse avec émotion et intelligence. Un réjouissant spectacle de théâtre-clown qu’on déguste comme une gourmandise dont on garde longtemps la subtile saveur. Spectacle pour tout public, enfants à partir de 7 ans.

  

▪ « La forêt » (Samedi 27 mai - 21h - durée : 2h) d’Alexandre Ostrovski par la compagnie du Théâtre Ad Libitum (Toulon - 83)

Dans la Russie du 19ème siècle, une riche veuve, plus toute jeune, veut s’attirer les faveurs d’un jeune arriviste, quitte à vendre les parcelles d’une forêt qui ne lui appartiennent pas vraiment. Flanqué de son acolyte, l’arrivée du neveu, comédien fantasque, et héritier légitime de la propriété, va venir déjouer ses plans… Dénonçant le monde de l’argent et des faux-semblants et donnant à l’art théâtral toute sa noblesse, cette comédie satirique, écrite en 1871, par le fondateur du théâtre russe contemporain est magnifiquement servie tant par la mise en scène que par la qualité du jeu des comédiens.