LES STAGES DE THEATRE

FORMATION DU COMEDIEN / STAGE 2019

Un stage de formation pour comédiens amateurs, tous niveaux est prévu sur 3 jours durant le week-end de la pentecôte, les 8-9 et 10 juin 2019

Contactez-nous sur cdta05@orange.fr si vous êtes intéressés. 

 

Stage 2017 : "Le mensonge" avec Julien Geskoff

Cette année, le stage est co-organisé par le CEDRA (CEntre De Resources des Arts du Département des Hautes-Alpes) et le CDTA 05 (Comité Départemental du Théâtre Amateur des Hautes-Alpes). 

Le thème du stage : "Le mensonge"

Le formateur : Julien Geskoff, comédien et metteur en scène de la compagnie lyonnaise "Le Bruit Des Couverts"

Le stage se déroulera à la Clairière (Gap-Charance), les samedi 3 juin, dimanche 4 juin et lundi 5 juin 2017.

Les horaires de stage s'organisent autour de 6h d'enseignement + une heure de pause déjeuner. Prévoir d'emmener son repas sur place (possibilité de réchauffer au micro-onde)

Les horaires : 

- samedi 3 juin 2017 : 11h - 18h;  (rv à 10h45 devant la barrière de la Clairière) 

- dimanche 4 juin 2017 : 9h30 - 16h30

- lundi 5 juin 2017 : 9h - 16h

(les horaires du dimanche et du lundi seront reprécisés avec les stagiaires).

Le coût du stage est de 10€ par jour, soit 30€

Les inscriptions se font auprès d'Emmanuelle Allamano (CEDRA) par téléphone au 04 86 15 33 76, à partir du 2 mai 2017.

Nombre de stagiaires : 15 personnes

Public : comédiens amateurs et/ou professionnels.

Quelques mots de Julien Geskoff à propos du stage

Au théâtre pour « Mentir », l'acteur ne doit pas uniquement se soucier de bien représenter le mensonge et se contenter de suggérer au public : « regarder comme je mens ». Au contraire, son mensonge doit être invisible, il doit « mentir vrai », être crédible, au-delà de tout soupçon. Tel est le dessein absolu du menteur : ne pas être démasqué. Au théâtre c'est pareil que dans la vie. Il ne faut pas prendre le spectateur pour un idiot. Voir le mensonge représenté ne lui suffit pas. Ce qui l'intéresse c'est de profiter de l'exercice subtil d'équilibriste qu'entreprend l'acteur (ou le personnage) pour s'en sortir, duper son monde et toucher sa cible. Le spectateur est le témoin privilégié, le confident de cet exercice. Il ne faut pas que ça se voit. Mentir, y'a que ça de vrai !

 

Le contenu de ce stage sera de lier le mensonge avec les outils et le travail de l'acteur. Car ce dernier ne doit pas jouer qu'il trompe, il doit tromper. Et cela doit rester du jeu. Jouer, c'est comprendre ce qui se cache derrière le mensonge : la douleur d'une situation, la souffrance psychologique ou juste le but ludique de mentir. Notre matière sera composée d'exercices d'improvisation, de textes théâtraux contemporains et classiques et quelques extraits de scènes de cinéma.

 

Le mensonge doit soulever une personnalité séduisante, qui séduit par son mystère, par son trouble. Le mensonge doit suspendre le spectateur en faisant du présent un moment de grâce et d'authenticité.

Julien Geskoff

Après 3 ans de formation à l’école de la Comédie de St Etienne où il joue dans des spectacles de  JC BERUTTI, Christian SCHIARETTI, Pierre MAILLET, il devient Comédien résident au sein de la troupe du C.D.N de St Etienne (sous la direction de J.C. BERUTTI et de F. RANCILLAC) lors de la saison 2002-2003. En 2002 il crée avec les membres de sa promotion, le Collectif Le Théâtre La Querelle : « Je suis le monde » de D. Harms, « L’épreuve » de Marivaux, « Le cas Blanche-Neige » de Barker, « Faust » de Goethe et « Gouttes dans l’océan » de Fassbinder... Il met en scène « My girl » autour de l’univers du cinéaste FASSBINDER (2004-2005). Ainsi que « Marhles hôtel » dans le cadre de la résidence au théâtre de l’Elysée à Lyon (2006).

 

Il organise aussi des ateliers et des stages d’interprétation au sein des écoles, des lycées et maison d’arrêt.

 

Il travaille avec le CDN Le Fracas, sous la direction artistique de Johanny BERT (Ceux d’ailleurs, Histoires Post-it et Krafff), et le Théâtre des Lucioles, avec « Du sang sur le cou du chat » de Fassbinder et « La Chevauchée  sur le lac de Constance » de Handke mis en scène par Pierre Maillet.

 

En 2012, il crée la compagnie LE BRUIT DES COUVERTS, dans laquelle il met en scène plusieurs spectacles : « Je suis armée d’une incroyable patience » (joué en 2012 au Polaris), « J’ai fait une belle croisière avec Jean-Pierre » (2012 et 2013), « La Même espèce » (2014).