Journées-rencontre 2018

Le comité départemental a donné carte blanche à 4 compagnies des Hautes-Alpes.

Ces journées-rencontre se sont déroulées au CMCL de Gap (tout fraîchement rénové !) le samedi 3 novembre 2018 et le dimanche 4 novembre 2018 

  •  le samedi 3 novembre à 16h : "Krash"
  • théâtre en Liberté a présenté, après une petite « mise en bouche », Krash, petite comédie décalée haute en couleurs de Jean-Yves Picq, suivie d’une conversation avec l’auteur Jean-Yves Picq. Auteur, comédien, metteur en scène et pendant plus de 8 ans, Jean-Yves Picq a été responsable du pôle Théâtre du conservatoire du Grand Avignon. Nous avons été très honorés de sa présence, et les échanges avec le public se sont clôturés sur une magnifique lecture d'un de ses courts textes"la Papesse"; Un moment très intense; un grand merci à Jean-Yves Picq d'avoir accepté de venir jusqu'à nous

    pour mémoire petite intro de Krash:

    Des parties d'un corps se retrouvent éparpillées sans savoir ce qui s'est passé... il s'agit donc de retrouver le reste, mais c'est aussi l'occasion de changer des choses, car la main droite, vraiment de droite, voudrait plus d'ordre, l'oreille gauche pense qu'on pourrait en profiter pour faire une révolution, le nez tout au centre voudrait bien que tous se rassemblent, les jambes, elles, aimeraient être à nouveau réunies, et quant aux yeux, dans tout ça, ils "ne s'en croient pas!" .... 9 comédiens vous entrainent dans cette comédie décalée, à déguster comme une gourmandise....

       
  • le samedi 3 novembre à 20h30 : « Au jardin côté cour »
    La compagnie Drôle de Scène nous a fait vivre le plaisir d'un boulevard avec le rire communicatif entre scène et salle, avec cette comédie de Michel Fournier, dont l’histoire commence ainsi : 

    Les Humbert aiment vivre sur leur terrasse transformée en jardin. Le couple y reçoit souvent ses amis de province, les Marchand. La terrasse jouit d’une vue superbe sur la ville et surtout sur l’immeuble d’en face. Les Humbert ne perdent rien de ce qui se passe chez leurs voisins. Un jour les Marchand héritent d’un appartement en ville…  

    Après les 2 compagnies gapençaises du samedi, le dimanche nous a permis de voir ou de découvrir la compagnie Dernière Minute de Veynes et la compagnie Vertigo d’Embrun. 

     
  • Dimanche 4 novembre à 14h30 : « Adieu la vie ? »
  • Création de la compagnie « Dernière Minute », labellisé Centenaire 14/18, un beau travail de mise en scène reprend des textes dramatiques, des extraits de romans, des correspondances, des chansons retravaillés en version théâtrale.

    Entre sourire et émotion, les comédiens aux multiples talents (jeux, chants...) nous ont fait partager le quotidien des hommes et des femmes (du front comme de l'arrière) des prémices de la guerre aux commémorations post-conflit.

  • Dimanche 4 Novembre à 16h30: lecture de "L'homme qui plantait des arbres"

    La Marelle nous a proposé une lecture musicale de ce texte de Jean Giono. Ce court récit, l'histoire d'un berger qui fait revivre toute une région, est un véritable manifeste écologiste, écrit en 1953.

    Hélas la salle de l'arche du CMCL, était bien trop petite et malheureusement tout le monde n'a pas pu rentrer. A surveiller donc une prochaine lecture de ce texte par la Marelle....

     
  • Dimanche 4 novembre à18h : « Pile ou face »
  • La compagnie Vertigo nous a présenté son spectacle qui propose 2 variantes d’une même situation : même lieu, mêmes personnages, même issue.... Et pourtant, grâce à de subtils changements dans le positionnement des personnages, la situation prend une tout autre tournure. Un superbe spectacle avec des comédiens investis et une mise en scène très efficace